Marketing

Les derniers articles

  • Bored Apes : derrière les singeries marketing, le début d'une économie

    • La collection Bored Ape Yacht Club (BAYC) a généré près de 2,7 milliards de dollars de transactions depuis son introduction en avril 2021
    • Des transactions grâce auxquelles ses fondateurs se rémunèrent via des royalties associés à chaque revente de NFT
    • De quoi expliquer pourquoi ses fondateurs ont décidé de faire cadeau de l'équivalent de 2,2 milliards de dollars en Ape Coin à leur communauté
  • A Austin, la vague NFT déferle sur le festival SXSW

    • Sans surprise, il a beaucoup été question de Web 3 et NFT lors du festival SXSW à Austin 
    • La présence la plus impressionnante restera celle du projet NFT Doodles, qui a utilisé SXSW pour donner vie à sa marque, à travers un espace ludique et coloré dans lequel les festivaliers ont afflué en masse.
    • Reportage en direct d'Austin.
  • Un NFT ? Oui, mais pour en faire quoi ?

    •  Se lancer dans les NFT, c’est changer de paradigme. On ne pense plus en termes de consommateurs mais de communauté et ça n'a rien à voir.
    • Si une marque veut vendre des produits à ses consommateurs, elle doit chercher ce qu’elle peut apporter à sa communauté.
    • Vendre des NFT pour refourguer des singes pixelisés, ça ne sert à rien. Le succès des Bored Ape ne tient pas à l’esthétique des singes mis en avant dans la collection mais aux contreparties auxquelles ils donnent accès, dont le fait de faire partie d'un club de 10 000 ultra-privilégiés.