Marketing

Les derniers articles

  • L’influence marketing débarque sur LinkedIn pour le meilleur… ou le pire ?

    • Trade Republic prenait LinkedIn d’assaut en janvier dernier au travers d’un dispositif d’influence marketing d’envergure. Près de 100 000 euros de dépensés et une vingtaine de personnalités activées, pour un total d'un million de vues. 
    • Cette opération préfigure-t-elle d’un futur qui verrait LinkedIn envahi par les posts sponsorisés, comme le furent avant lui des plateformes BtoC comme Facebook ou Instagram ? Rien n'est moins sûr et on vous explique pourquoi.
  • Julien Chapon (Livewan) : "La vraie limite des plateformes de social media, en matière de live shopping, c’est leur ADN. Trop média et pas assez retail !"

    • Le PDG de Livewan, plateforme qui propose aux marques des live shopping clé en main, revient sur l'explosion du format sur les réseaux sociaux.
    •  Il nous explique l’intérêt de produire des dispositifs live shopping pluri-formats et pluri-expériences. Et pourquoi il faudra réussir à industrialiser tout cela pour créer un canal ROIste, ce que le live shopping est amené à devenir
  • Winter is coming : et les entreprises de la tech feraient mieux d'aller se réfugier au Sud du mur

    • L’industrie de la tech est dominée par des Licornes: des sociétés qui créent le buzz et qui attirent d’énormes investissements. Après 10 ans dans cette industrie, nous préférons concevoir notre société, Adikteev, comme un poney: bien réel, stable et durable.
    • A la lumière des derniers retournements de marché sur notre secteur, nous pensons qu’il est important d’aborder l’importance de la rentabilité dans la croissance pérenne d’une entreprise.
  • Bored Apes : derrière les singeries marketing, le début d'une économie

    • La collection Bored Ape Yacht Club (BAYC) a généré près de 2,7 milliards de dollars de transactions depuis son introduction en avril 2021
    • Des transactions grâce auxquelles ses fondateurs se rémunèrent via des royalties associés à chaque revente de NFT
    • De quoi expliquer pourquoi ses fondateurs ont décidé de faire cadeau de l'équivalent de 2,2 milliards de dollars en Ape Coin à leur communauté
  • A Austin, la vague NFT déferle sur le festival SXSW

    • Sans surprise, il a beaucoup été question de Web 3 et NFT lors du festival SXSW à Austin 
    • La présence la plus impressionnante restera celle du projet NFT Doodles, qui a utilisé SXSW pour donner vie à sa marque, à travers un espace ludique et coloré dans lequel les festivaliers ont afflué en masse.
    • Reportage en direct d'Austin.
  • Un NFT ? Oui, mais pour en faire quoi ?

    •  Se lancer dans les NFT, c’est changer de paradigme. On ne pense plus en termes de consommateurs mais de communauté et ça n'a rien à voir.
    • Si une marque veut vendre des produits à ses consommateurs, elle doit chercher ce qu’elle peut apporter à sa communauté.
    • Vendre des NFT pour refourguer des singes pixelisés, ça ne sert à rien. Le succès des Bored Ape ne tient pas à l’esthétique des singes mis en avant dans la collection mais aux contreparties auxquelles ils donnent accès, dont le fait de faire partie d'un club de 10 000 ultra-privilégiés.