Nicolas Jaimes

Nicolas Jaimes

Ses derniers articles

  • TF1 vend Gamned plus de 60 millions d’euros au fonds HLD

    • TF1 vient de céder le spécialiste français du programmatique, Gamned, au fonds HLD pour un montant de plus de 60 millions d'euros.
    • Le groupe audiovisuel, qui fait le ménage en prévision du rapprochement avec M6, fait une belle culbute par rapport au montant déboursé quatre ans plus tôt, qui valorisait Gamned près de 20 millions d'euros.
    • L'opération s'effectue alors qu'un différend oppose les deux dirigeants de Gamned à d'anciens actionnaires, qui s'estiment lésés. 
  • Brian O'Kelley (Scope3) : “L’adtech doit faire le ménage. Une bonne partie des émissions carbone du programmatique n’apportent aucune valeur aux régies”

    • Brian O’Kelley, c’est un peu le parrain de l’adtech. CTO de Right Media, qui a été vendu à Yahoo, il a posé les jalons de l’Open RTB. Fondateur d’Appnexus, vendu lui à ATT, il a achevé de le démocratiser avec prebid.
    • Alors quand, dans un mea culpa plutôt étonnant, Brian O’Kelley vous dit que le marché programmatique est “full of crap”, vous l’écoutez. Surtout quand il vous explique, comme c’est le cas dans cette interview, comment on peut réussir à diminuer l’empreinte carbone d’un secteur, la pub en ligne, qui est gourmand en la matière.
  • First View #7 : "Quels sont les sujets qui agitent les Cannes Lions ?"

    • Le sujet : une réflexion sur les sujets qui font parler lors des Cannes Lions, de l'impact carbone de la pub jusqu'à la présence de Netflix, en passant par des prévisions marché revues à la baisse.
    • ​Le casting : Arthur Millet (IAB France), Julien Gardès (Triplelift), Pierre Calmard (Dentsu) et Xavier Lançon (Renault).
  • Comment la mesure Nielsen DAR essaie de se relever d’un exercice 2021 très difficile

    • Le thermomètre du digital peine à indiquer les bonnes températures depuis que Facebook a décidé d’arrêter de lui partager les données de ses utilisateurs pour mesurer l’Open Web.
    • Problématique pour tous ces annonceurs, et ils sont encore nombreux, qui mesurent le taux de couverture de leurs campagnes digitales grâce à DAR. Problématique surtout pour tous ces éditeurs qui ont souffert financièrement de la situation. On vous dit tout.
  • Placement de produit virtuel en TV : pourquoi le prime time est encore loin en France

    • Intégrer en post-production une affiche pub ou le produit d'une marque c'est, à en croire, Amazon et NBCU, l'avenir de la publicité sur les TV connectées. Le duo a communiqué, à quelques jours d’intervalles, sur le déploiement de leur offre de placement de produit virtuel (VPP).
    • On vous explique pourquoi les chaînes TV françaises sont, elles, beaucoup moins enthousiastes là dessus.
  • Le token gated Web est-il l’avenir d’Internet ?

    • Conditionner l'accès à une rubrique de son site aux seuls détenteurs d'un NFT bien spécifique, c'est la démarche de certains sites médias ou e-commerce.
    • Minted vous donne quelques uns des exemples les plus aboutis du moment et vous explique pourquoi c'est une démarche aussi prometteuse que rare aujourd'hui.
  • "Future of TV Ads" se tiendra le 28 juin

    • Quand ? Le mardi 28 juin de 8h30h à 12h
    • Qui ? Evènement dédié aux agences médias et annonceurs
    • Où : Hôtel Intercontinental Paris (64 avenue Marceau, 75008 Paris)
  • Pierre Calmard (Dentsu France) : “Passer par une agence média, c’est le meilleur moyen de regagner en indépendance face à Google ou Facebook”

    • Le patron de Dentsu France réagit à notre enquête sur la Google dépendance des grandes agences médias. Au-delà des chiffres attribués à son groupe, dont il conteste la véracité, Pierre Calmard explique pourquoi le problème vient surtout des annonceurs et comment Dentsu s’échine à renverser le rapport de force.
    • Echange cordial (mais animé) avec un patron d’agence remonté.
  • Exclu : l'adtech Smart change de nom et devient Equativ

    • Ne dites plus Smart mais Equativ. La plateforme publicitaire fondée en 2006 au sein d'Auféminin change officiellement de nom.
    • Un moyen pour Equativ, qui s'est toujours positionné à contrepied du modèle "walled garden", de rappeler son positionnement de défenseur de l'Open Web, avec comme promesse de rétribuer le plus justement tous les partenaires de l'équation programmatique.