Quelle organisation pour gérer le retail media ? Le casse-tête des marques


  • L'évènement : Future of retail media, le 12 avril à l'hôtel Intercontinental
  • Le sujet : une réflexion sur l'impact de la démocratisation du retail media dans l'organisation des marques
  • Le casting : Lawrence Taylor (Retail 4 Brands), Mathieu Lacombe (Bel) et Erick Billiemaz (Playmobil France)

Les sujets évoqués :

Le retail media a un véritable impact sur l’organisation des industriels. Tout simplement parce qu’il fait se rencontrer deux univers qui n’ont pas toujours les mêmes objectifs, voire ne se comprennent pas vraiment : la division commerciale et le département marketing.

Le cas Playmobil France, la direction commerciale aux manettes. Chez Bel, un marketing qui veut être plus impliqué. Dans les deux cas, la nécessité de trouver un meilleur équilibre pour une vue plus holistique.

Pourquoi cette siloisation peut profiter aux retailers.

Les questions que doivent se poser les industriels au moment de plancher sur leur organisation retail media.

Les punchlines à retenir :

“Les retailers doivent se dépêcher de prendre leur temps. C’est pas grave si ce n’est pas parfait… mais ils doivent se lancer en retail media", Lawrence Taylor (Retail 4 Brands)

“J’estime que nous n’avons pas à négocier une enveloppe à intégrer dans des conditions commerciales. Car si je suis très bien chez Amazon, pourquoi pousser l’Amazon. Et à l’inverse, pourquoi aller sur la Fnac si j’y suis mal. Faire de la coopération en retail media, c’est figer ses budgets", Erick Billiemaz (Playmobil France)

“Je veux pouvoir comparer la TV avec le retail media mais c’est compliqué à faire du fait des silos au sein de cet écosystème", Mathieu Lacombe (Bel)

La Newsletter

Retrouvez tous les jeudis une sélection d'articles dans votre boite mail.