Comment le retail media se plateformise. L’exemple de Carrefour Links et Criteo


  • L'évènement : Future of retail media, le 12 avril à l'hôtel Intercontinental
  • Le sujet : une réflexion sur la plateformisation des retailers
  • Le casting : Gwenola Coicaud (Criteo), Nicolas Trolé (Carrefour Links) et Frédéric Marty (Publicis Commerce)

Les sujets évoqués :

Pourquoi la plateformisation est un enjeu pour les retailers et comment Criteo essaie de se positionner comme partenaire de confiance, qu’il s’agisse d’apporter sa techno en marque blanche ou d’être apporteur de business.

Le cas Carrefour Links et la plateformisation des insights, pour du marketing consommateur ou de l’activation media en extension d’audience.

Pourquoi acheter de la pub chez les retailers reste autrement plus compliqué que d’utiliser Facebook Ads ou Google Ads. Et quels sont les angles d’amélioration.

L’impact de la plateformisation sur les compétences des industriels et leur relation aux agences médias.

Les punchlines à retenir :

“La plateformisation va ouvrir le marché du retail media aux plus petits industriels, qui pourront aller chercher quelques clics, sans passer par toute le processus de booking fastidieux qu’il y a aujourd’hui", Frédéric Marty (Publicis Commerce)

“Le self service est minoritaire en France parce que la gestion du display, qui est très populaire dans l’Hexagone, est plus complexe que celle des produits sponsorisés", Gwenola Coicaud (Criteo) 

“On construit des plateformes qui s’adaptent aux capacités humaines et technologiques des marques car tous n’ont pas les mêmes ressources ou besoins", Nicolas Trolé (Carrefour Links) 

La Newsletter

Retrouvez tous les jeudis une sélection d'articles dans votre boite mail.