Future of TV ads : où en est le marché français de la TV segmentée ?


  • L'évènement : Future of TV ads, le 28 juin à l'hôtel Intercontinental
  • Le sujet : la télévision adressée, soit le fait d'adapter un écran publicitaire au foyer exposé
  • Le casting : Sophie Poncin (Orange Advertising), Philippe Boscher (TF1 Pub) et Xavier Sarron (Dentsu)

Un état des lieux des campagnes initiées par les opérateurs telcos et les régies TV. Et l’occasion de répondre à pas mal de questions : Combien de box éligibles ?  Quels sont les ciblages actuellement disponibles et ceux à venir ? Pour quels résultats ? Quels sont les enjeux futurs pour accélérer le développement de la TV segmentée ?

Les sujets évoqués :

Où en est-on aujourd’hui concernant le développement du marché de la TV segmentée (nombre de boxes compatibles, d'écrans substitués et revenus apportés) ?

Quels sont les annonceurs les plus friands de TV segmentée, pour quel type de ciblage ?

Où en est-on des synergies entre plan TV non adressée et TV segmentée ?

Pourquoi aller chercher du complément de couverture est, sans doute, le meilleur cas d'usage de la TV segmentée ?

La TV segmentée peut-elle rester indéfiniment à 25 euros du CPM ?

Comment atteindre les 150 millions d'euros de revenus supplémentaires espérés et à quand une data accessible également côté acheteurs ?

Les punchlines à retenir :

"La TV segmentée, c'est notre premier levier de recrutement de nouveaux annonceurs au cours des derniers mois", Philippe Boscher (TF1 Pub)

"Pour espérer arriver aux 200 millions d'euros annoncés, il est important qu'on ait la couverture et la duplication avec les autres médias vidéos", Xavier Sarron (Dentsu)

"Orange a déployé une fonctionnalité baptisée Linear Ad Tracking, qui permettra aux chaînes de savoir qui a été exposé à un spot linéaire et de recibler en TV segmentée ceux qui ne l'ont pas été", Sophie Poncin (Orange Advertising)

La Newsletter

Retrouvez tous les jeudis une sélection d'articles dans votre boite mail.