Incertitude, rationalisation et omnicanalité… 2023 vu par les membres du Club Minted


  • Ils sont une petite vingtaine à soutenir Minted depuis son lancement et à être réunis au sein d’un club qui compte des représentants de tous les pans de la chaîne de valeur. Des marques, des agences médias, des  régies et des plateformes américaines. 

  • Nous avons profité de ce début d’année pour les interroger sur les tendances clés de 2023. Voici les réponses de certains d’entre eux.

Mykim Chikli (Weborama) : des incertitudes

“L’année 2023 sera celle de nombreuses incertitudes. Sur le plan global de la conjoncture économique, marquée par les conséquences de l’inflation, il est possible que les entreprises compensent la dégradation de leurs modèles économiques par une baisse de leurs investissements marketing et publicitaires. Quant au marché de la publicité digitale, il est traversé par deux grandes tendances de fond, déjà observées l’année dernière. D’un côté, la fin des cookies tiers, qui ne permet plus de cibler plus de 50 % de l’inventaire publicitaire. De l’autre, la lutte contre la surconsommation et le gaspillage des inventaires publicitaires, pour réduire l’empreinte carbone des campagnes digitales.”

Julien Gardès (Triplelift) : de la rationalisation 

“Les éditeurs vont poursuivre leur travail de rationalisation des SSP, des vendors et des wrappers header bidding avec lesquels ils traitent. Chez TripleLift, nous cherchons à avoir une intégration et une relation directe avec les éditeurs. Cela adresse à la fois les problématiques de brand safety,de fraude, de tech taxes, de privacy et d’empreinte carbone. Nous allons, notamment, renforcer nos offres de curation (package d’inventaires que nous appelons Extended Traded Deals), de places de marché privées (PMP) ou encore notre offre Native, toutes accessibles via des chemins très directs.”

Geoffrey Fossier (Hawk) : de l’omnicanalité

"Pourquoi ? Car les audiences sont très largement devenues omnicanales aujourd'hui, autant dans la recherche d'informations que dans l'acte d'achat (qui se fait autant en ligne qu'en magasin). Pourquoi faut-il y aller ? Car une campagne omnicanale, combinant plusieurs écrans (Mobile, DOOH, TV, etc.) et plusieurs formats (Display, VOL, Audio), permet d'élargir sa couverture sur cible, de multiplier les occasions d'adresser ses audiences et, infine, d'aiguiser de manière notable l'efficacité média d'une communication, autant sur des objectifs Branding que Drive-to-Store."

Pauline Boedels (79) : du conseil et de la technique

“Le cookieless va accroître la multiplication des sources et flux de données. Cela nécessite implicitement plus de conseils aux annonceurs et une parfaite maîtrise de l’automatisation de l’organisation de la data pour exceller dans la mesure et le ciblage. 2023 est une année où les enjeux de conseil, de méthodologie et bien sûr de techniques s’imposeront.”

Nicolas Rieul (Criteo) : des synergies entre retailers et médias

“Lorsqu’on parle de commerce média, certains pensent à tort que retailler et éditeurs sont devenus concurrents. Pourtant, le commerce média est une réelle opportunité pour les retailers et les éditeurs de collaborer pour créer des expériences personnalisées pour chaque utilisateur, tout au long de son parcours d’achat. Autrement dit, en 2023, attendons-nous à ce que l’écosystème continue à s’organiser et donne naissance à de nouveaux partenariats autour de l’activation de la data commerce, bénéfiques à l’ensemble des acteurs de l’open web. Les retailers, qui pourront monétiser leurs inventaires publicitaires en point de vente, mais également mobiliser leur 1st party data au-delà des frontières de leurs sites. Les éditeurs pourront, eux, valoriser leurs contenus et leurs audiences pour capter de nouvelles sources de revenus publicitaires - issues du commerce média - et se faire relais de découverte pour les marques. Les marques et les agences pourront acheter efficacement et unifier leurs stratégies de communication haut et bas de funnel sur ces différents leviers, et ainsi proposer à chaque consommateur une seule et même expérience publicitaire, cohérente, pertinente et mesurable."

Julia Muller (Bliink) : des comportements utilisateurs qui évoluent 

“S’il y a bien une tendance à prendre en compte pour cette nouvelle année c’est l’évolution des comportements utilisateurs. La nouvelle expérience publicitaire se veut plus pertinente, personnalisée, respectueuse, innovante et créative, critères d'efficacité qui verront l'adoption de nouveaux standards pour mieux répondre aux enjeux de performance des annonceurs. Attention publicitaire, empreinte carbone, indice brand safety ou encore robustesse de l'intelligence artificielle, c'est la capacité à apporter des solutions technologiques fiables et innovantes mais surtout mesurables qui fera la différence en 2023.”

Ioana Erhan (Linkedin Marketing Solutions) : des indicateurs de mesure dédiés au B2B 

“Pendant bien trop longtemps, les professionnels du marketing et de la communication B2B ont dû se plier aux critères d’évaluation du B2C, qui pourtant ne reflètent pas le véritable impact commercial de leurs stratégies. Et pour cause ! Ils ne tiennent pas compte des subtilités propres aux achats B2B, notamment la durée du cycle d’achat, qui s'étend sur plusieurs mois, ou l’intervention de multiples décisionnaires. Si l’on se réfère aux conclusions de notre dernière étude LinkedIn, 77% des directeurs marketing et communication dans le monde disent devoir redoubler d'efforts pour démontrer un meilleur retour sur investissement de leurs campagnes plusieurs mois avant la fin du cycle d’achat B2B moyen.  Dans un contexte d'incertitude économique, alors que la pression s'accroît pour démontrer pour le véritable impact commercial des  campagnes, et non plus seulement une liste de résultats à cocher, le marketing B2B verra l'émergence d'outils de mesure spécialisés qui définiront les nouvelles normes de l'industrie et aideront les spécialistes du secteur à mieux à mieux faire ressortir la valeur de leurs investissements publicitaires.”

Pascale Luca (Les Echos Le Parisien Médias) : des impressions pertinentes

“Ce qui se joue en 2023 est de faire monter la pertinence des impressions dans toutes ses dimensions. Il y a le chantier de l’efficacité. Les notions de visibilité ne suffisant plus, il faut intégrer de nouveaux KPIs, notamment la mesure de l’attention. Il y a également le chantier de la sobriété. Il faut optimiser la chaîne de valeur de l’achat programmatique pour garantir la meilleure performance et l’impact le plus réduit. Il est temps de s’assurer d’être vu et bien vu.”

Le Club Minted :

  • Parce qu’on ne crée pas un premier numéro tous les jours, Minted a proposé aux acteurs majeurs de ce marché de soutenir le lancement d’un média qui veut défricher l’univers du Web et sa monétisation.
  • De là est née l’idée du Club Minted. En son sein, des représentants de tous les pans de la chaîne de valeur. Des marques, des agences médias, des  régies et des plateformes américaines. Et aussi des représentants de l’interprofession, dont le travail quotidien est indispensable au bon développement de notre secteur.
  • Nous préparons l'édition 2023 de ce club, avec pas mal de nouveautés. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à nous contacter.

La Newsletter

Retrouvez tous les jeudis une sélection d'articles dans votre boite mail.